WeJustice.com - Plateforme de crowdfunding spécialisée dans les actions en justice Button close s

Défense de l’eau potable à Kourou

Par Compagnie des guides de Guyane / Contre Préfecture de Guyane

Le fleuve Kourou alimente le centre littoral de Guyane en eau potable. La préfecture de Guyane a autorisé une mine sur un affluent en dépit de tout principe de précaution. La CGG, les opérateurs touristiques, GNE, T+leuyu appellent à la générosité publique pour financer un recours au tribunal administratif de Cayenne.

Contribuer

Contexte

La Guyane française est aujourd’hui en proie à un véritable mirage économique : l’exploitation aurifère légale, industrie aussi destructrice qu’éphémère, responsable de nombreuses catastrophes environnementales, sociales et économiques à travers le monde. Dernier exemple en date, à Kourou, l’autorisation d’exploitation minière (AEX) n°07/2018, délivrée par la Préfecture de Guyane le 1er octobre 2018. Cet arrêté préfectoral autorise la SAS Trajan à exploiter une mine aurifère de type alluvionnaire. Ce projet minier se trouve sur la crique Nelson, sur le bassin versant du fleuve Kourou.

Il est important d’indiquer que les activités minières aurifères se font toujours au détriment de la qualité de l’environnement sur les bassins versants touchés et notamment les tronçons de cours d’eau détruits avec des conséquences néfastes pour les activités en aval du bassin versant affecté : augmentation forte de la turbidité des cours d’eau touchés sur plusieurs dizaines de kilomètres, libération de métaux lourds contenus dans les sédiments orpaillés, déforestation et érosion qui s’ensuit.

Le bassin du Kourou est un espace naturel et de ressources majeur pour le centre littoral de la Guyane, notamment parce qu’il est encore quasiment inexploité par les activités minières et permet d’être la source d’une eau potable de qualité de presqu’1/3 de la population guyanaise. Il sécurise la production et l’alimentation en cas de défaillance des usines du Rorota et de la Comté. 
Cette immense réserve d’eau douce est mise en danger et nous devons agir pour préserver ce bien commun vital pour les générations actuelles et futures !

Au tribunal administratif

La Compagnie des guides de Guyane (CGG), association représentant la branche économique du guidage et de l’écotourisme amazonien, s’oppose fermement à cette exploitation. Le principe de précaution en matière d’eau potable prime devant toute autre considération. C’est pourquoi, l’association a décidé de recourir à la justice afin de faire valoir les droits des citoyens à accéder à une eau potable de qualité et un environnement sain, comme nous le promettent nos élus.

Pour ce faire, elle s’est rapprochée du cabinet Seattle Avocats, déjà défenseur de Médiapart. Nos avocats sont optimistes, de nombreuses erreurs émaillent la procédure et les documents administratifs. Ces actions sont aussi soutenues par les populations amérindiennes et les acteurs de l’environnement au travers de l’association T+leuyu et la fédération Guyane Nature Environnement.

L’intérêt général est majeur puisque nous sommes tous concernés par la qualité de notre eau potable. Néanmoins, la Compagnie des Guides de Guyane, même soutenue par les professionnels du tourisme, ne peut financer seule ces actions.

Ainsi, cet appel à la générosité publique doit pouvoir équilibrer le financement des recours en justice nécessaires à l’annulation de cet arrêté préfectoral entaché d’irrégularités.

La crique Nelson, où est-ce ?

Carte du bassin du Kourou

La crique Nelson est un affluent du fleuve Kourou qui abrite à son embouchure la ville du même nom, port spatial de l’Europe. L’ensemble du bassin du Kourou est protégé par l’arrêté préfectoral 674/ 1D/4B, du 21 avril 1986. Ces périmètres de protection y sont déclarés d’utilité publique (DUP).
La crique Nelson se situe en partie en Zone 2 du Schéma Départemental d’Orientation Minière (SDOM) où l’espace de prospection et d’exploitation minières se trouve sous contraintes.

Conflits d’usages

Le bassin du Kourou accueille de nombreux usages : prélèvement d’eau pour l’alimentation en eau potable, espace de ressources vivrières pour les amérindiens, activités professionnelles pérennes. Pour les kourouciens, il est aussi source de détente, de découvertes, de week-ends entre amis ou en famille… 

Source d’eau potable de presque 1/3 des guyanais. La Guyane compte 260 000 habitants (INSEE 2015). Le fleuve Kourou alimente deux stations de captage, qui fournissent de l’eau potable aux communes de Kourou (26 000 hab.), Macouria (11 200 hab.), Montsinéry-Tonnegrande (2 477 hab.), et une partie de l’Île de Cayenne (56 000 hab.). Avec un risque de rupture de barrage, particulièrement fort en saison des pluies, l’exploitation aurifère alluvionnaire fait courir un véritable danger pour l’alimentation en eau potable de presque 70 000 personnes. C’est un espace naturel vital pour un tiers des guyanais où l’exploitation aurifère doit être interdite.
Le fleuve Kourou est un espace naturel vital pour la commune éponyme. Source de son eau potable, porte économique de l’écotourisme amazonien, espace de loisirs et de découvertes. 

Zones de droits d’usage collectifs. La Crique Nelson est pour partie classée au titre de la Zone de Droits d’Usage Collectifs (SDUC) Kali’na de l’association T+leuyu. Ce cours d’eau est régulièrement parcouru par les membres de cette communauté pour son cadre de vie et ses ressources halieutiques. Une mine d’or impacterait alors directement les populations autochtones et générerait un conflit d’usage nuisible à l’équilibre social. 

Carte ZDUC de Kourou

Source : Atlas des Zduc, ONF.

Économie. Zone d’activités touristiques depuis deux décennies, cette région est connue au-delà des frontières de notre département pour ses écolodges emblématiques. Le bassin du Kourou est le point de départ d’une véritable économie durable pour la Guyane, associant ancrage touristique et mise en valeur des richesses de la biodiversité amazonienne. 10 000 visiteurs et 2 millions d’euros de chiffre d’affaire par an, 60 emplois directs. Et ceci tant que les campements touristiques maintiendront leurs activités et que le cadre naturel sera préservé. Les activités écotouristiques et la mine sont incompatibles.

Wapa Lodge / Camp Cariacou / Camp Maripas / Camp Canopée / Camp saut Léodate Papakaï

Ce projet minier représenterait une douzaine d’emplois directs pour un chiffre d’affaire de l’ordre de 2 millions d’euros sur une période de 4 ans. Les professionnels du tourisme (via la Compagnie des guides de Guyane), la Collectivité territoriale de Guyane, l’ONF, la commune de Kourou, le WWF Guyane, Guyane Nature Environnement (GNE) ont pourtant signifié leurs avis défavorables lors des commissions de la procédure administrative. En juin 2018, l’UICN France a aussi rédigé un courrier à la préfecture de Guyane s’opposant aux projets d’exploitations minières dans le bassin du fleuve Kourou.

Tourisme, loisirs et découverte. Le fleuve Kourou est un espace naturel vital pour la commune éponyme. Source de son eau potable depuis la création de la commune, porte économique de l’écotourisme amazonien, espace de loisirs et de découvertes.

De nombreuses familles possèdent un carbet sur les berges du fleuve. Ils profitent de la fraîcheur et de la forêt les week-ends. Plusieurs comités d’entreprise ont également investi dans des espaces de loisirs au bord de ce cours d’eau. Ces carbets proches du fleuve sont utilisés toute l’année. Les associations sportives y organisent de nombreux évènements : courses de pirogues et entraînements, nage en eau libre, ski nautique, courses et trails... Pour les courses en forêt, on peut citer notamment le célèbre et difficile Ultra Trail / Biathlon Amazonien qui emmène les coureurs jusqu’à Saut Léodate/ Camp Papakaï.

L’ensemble de ces activités est potentiellement mis en péril par les activités minières qui se développent en amont. Or l’essor des mines ne peut se faire qu’au détriment d’autres secteurs d’activités, notamment basés sur des ressources guyanaises renouvelables et durables !

Icon actionL'action en justice

Pour la défense de l’eau potable, des activités professionnelles et de loisirs, la préservation du bassin versant du Kourou, le respect des Zones de droits d’usages collectifs.
Objectifs : Obtenir du tribunal administratif de Cayenne, une suspension de l’autorisation donnée à la SAS Trajan, par l’arrêté préfectoral, puis une annulation de cet arrêté.

D'autres mines sont en projets

L’exploitation des ressources minières prend des proportions insoutenables pour les activités touristiques et de captage d’eau potable en aval. Il faut dire « STOP » au mirage du développement économique sur la base des ressources minières. En plus de l’exploitation alluvionnaire sur la crique Nelson, deux autres projets menacent le bassin du Kourou :
•    La société Sudmine s’est vu délivrée un permis exclusif de recherches (PER) par le ministère de l’économie et des finances, le 31 août 2018
•    La société Météor a déposé un dossier de demande d’exploitation minière, pour une concession se trouvant sur la crique Nationale.

Carte du bassin du Kourou

Ces actions en justice sont plus largement un « cri d’alerte » pour la Guyane. 
La situation économique du territoire guyanais est difficile. 22 % de sa population est au chômage dont 46 % chez les moins de 25 ans, et 1/3 de la population se trouve sous le seuil de pauvreté. Pourtant, la présence de filières locales structurées et pérennes est possible, le bassin de Kourou en est la preuve. 
On ne peut laisser l’économie minière, symbole de l’industrialisation outrancière du xxe siècle passé, mettre en danger notre eau potable, détruire les activités économiques douces, les projets de territoire exemplaires, respectueux de l’environnement guyanais. La réponse économique doit s’inscrire dans une perspective de développement durable, car seule cette perspective ambitieuse est à la hauteur des enjeux que doit affronter l’humanité dans les années qui viennent.

La dernière étude commandée par le WWF et réalisée par le cabinet Deloitte montre que le territoire a « pourtant tous les atouts structurels et stratégiques pour être sur la trajectoire d’un développement économique durable à court, moyen et long terme ».

Maintenir le bassin versant du Kourou dans un état environnemental impeccable n’est pas une option. En tout temps, et dans tous les cas, le principe de précaution devrait valoir, sans discussion.

Budget

Action déjà réalisée

24 mai 2018 : Courrier d’alerte et d’intention d’ester en justice du cabinet d’avocat pour son client la CGG. Alerte sur les conflits d’usages, le risque sur l’eau potable, les erreurs de la procédure . 2 400 € financés par les opérateurs touristiques du Kourou.

Action à financer

- Seattle Avocats : 10680 €
Devis de Seattle Avocats pour deux actions en justice : Recours en référé et un recours au fond. Le cabinet d’avocat soutient la CGG en octroyant une remise importante à l’association.

- Rémunération de la plateforme We justice : 5% si la collecte est réussie : 534 €

- Frais de transactions bancaires : 320.40€ (3%)

- Total : 11354,40 €

La collecte a lieu selon la règle du « Tout ou rien ». Soit la somme est atteinte et les fonds sont débloqués, soit la somme n’est pas atteinte et les contributeurs sont tous remboursés. Soit, la somme dépasse la demande. Les fonds sont débloqués. La différence servira à financer d’autres actions pour cette cause, comme un recours supplémentaire, la production de document d’information au public.
 

Icon mediaPresse et médias

  • Dossier de presse

    Scoop.it
    03/11/2018

    Retrouvez le dossier de presse complet en accès libre sur Scoop.it!

    Lire l'article
  • Kourou en terrain miné

    Guyaweb
    23/10/2018

    Le maire de la ville spatiale François Ringuet dénonce le permis de recherche minière accordé le 31 août pour 3 ans par l’État à l’entreprise Sudmine sur la commune de K...

    Lire l'article
  • Kourou en terrain miné

    Guyaweb
    23/10/2018

    Le maire de la ville spatiale François Ringuet dénonce la multiplication des sites miniers autour de sa commune et le permis de recherche minière accordé le 31 août pour...

    Lire l'article
  • AEX Nelson, le préfet autorise le'ouverture des travaux

    Guyaweb
    02/10/2018

    Attendue depuis plus de trois mois, la décision finale sur la demande d’AEX Nelson située sur la commune de Kourou vient d’être rendue par le préfet Patrice Faure.

    Lire l'article
  • Communiqué de presse de Or de Question - Sudmine

    Alternatives Projets miniers
    13/09/2018

    Le collectif Or de question, dénonce le permis d'exploration exclusif accordé à la société Sudmine pour un site minier au sud-ouest de Kourou.

    Lire l'article
  • AEX Nelson, pourquoi le préfet n'a toujours pas tranché?

    Guyaweb
    21/08/2018

    ...Deux mois se sont donc écoulés mais aucun arrêté n’a été signé ni publié. La torpeur des vacances serait-elle la raison de cette décision toujours en attente ? Il n’e...

    Lire l'article
  • Communiqué de presse de GNE - CGG

    Blada.com
    08/08/2018

    Menace pour le bassin versant du Kourou

    Lire l'article
  • Menace sur le bassin versant du Kourou

    Une saison en Guyane
    08/08/2018

    Habitants, élus, peuples autochtones, acteurs du développement durable… la contestation est grande face au projet de mine aurifère sur la Crique Nelson...

    Lire l'article
  • AEX Nelson, suicide sociale et économique programmé

    Guyaweb
    13/07/2018

    La Compagnie des guides de Guyane (CGG), représentant la branche économique du guidage et de l’écotourisme amazonien, est farouchement opposée à cette AEX.

    Lire l'article
  • Vive inquiétude à propos de l'AEX Crique Nelson

    France Guyane
    06/07/2018

    Après l'usine de cyanuration d'Auplata, le permis de recherche « Orapu » accordé à IAMGOLD, qui expulsée par la grande porte en 2008 revient par la fenêtre dix ans plus ...

    Lire l'article
  • Verdict favorable pour l'AEX Nelson

    Guyaweb
    20/06/2018

    Après un scrutin indécis mais basculant favorablement en Commission des mines le 23 mars, l’AEX Nelson a obtenu aujourd’hui un avis favorable du CODERST.

    Lire l'article
  • AEX Nelson, le bras de fer continu

    Guyaweb
    18/05/2018

    Un nouveau projet minier se profile sur la crique Nationale

    Lire l'article
  • Le CODERST reporté en raison d'une fragilité juridique

    Guyaweb
    03/05/2018

    L'arrêté préfectoral désignant la composition de la commission est caduque.

    Lire l'article
  • Le salon du Tourisme s'est ouvert sur fond de protestations des professionnels

    Guyaweb
    14/04/2018

    Une autorisation d’exploitation minière (AEX) dite Crique Nelson a en effet obtenu un “avis favorable” en Commission des mines (CDM) grâce notamment à la voix de la vice...

    Lire l'article
  • Le comité du Tourisme en faveur de l'AEX crique Nelson

    Guyaweb
    05/04/2018

    Article faisant suite à l'avis favorable émis en commission des Mines.

    Lire l'article
  • La crédibilité de la commission des Mines dénoncée

    Guyaweb
    19/03/2018

    Ajournée en raison d’absence de cadre réglementaire, la Commission départementale des mines (CDM) prévue le 24 janvier se tiendra finalement ce mardi 20 mars à 9h.

    Lire l'article

C. Guides Guyane

Cause: Défense de l’eau potable à Kourou

Posté le : 29/10/2018

profil du causeur

Fondée en Février 1999. Les buts de l’association sont de proposer une structure pour les guides en Milieu Amazonien et le développement du tourisme dans le département de la Guyane

www.guides-guyane.com

Cause soutenue par


Guyane Nature Environnement. La fédération des associations de la nature en Guyane (Kwata, SEPANGUY et GEPOG).
coordination(arobase)federation-gne(point)com tél. : 0594 38 20 85

T+leuyu. Association amérindienne de Kourou

Contribuer

procédure

au 16 décembre 2018
  • 9 janvier 2019

    À venir... audience au Tribunal Administratif
    L’affaire en référé a été inscrite au rôle de l’audience du 9 janvier 2019, à 9h30, au TA de Cayenne. La requête a été communiquée à la DREAL et à la SAS TRAJAN.

  • 30 novembre 2018

    Dépôt des dossiers de requète
    Seattle Avocats envoie au tribunal administratif de Cayenne les deux référés en opposition à l'AEX Nelson.

  • 19 novembre 2018

    Appel à générosité publique
    La CGG et les opérateurs touristiques du Kourou lance un appel à générosité publique pour le financement du cabinet d'avocat Seattle Avocat. Deux recours au tribunal administratif de Cayenne sont engagés.

  • 1 octobre 2018

    Signature de l'arrêté préfectoral
    Signature de l’arrêté préfectoral d’autorisation d’exploitation minière pour la SAS trajan, sur la crique Nelson.

  • 20 juin 2018

    CODERST
    Avis favorable en Conseil Département de l’Environnement et des Risques Sanitaires et Technologiques (CODERST) malgré les incohérences relevées dans le rapport d’instruction.

  • 24 mai 2018

    Courrier de Seattle Avocats à Préfecture de Cayenne
    Courrier envoyé au Préfet par la CGG par le cabinet Seattle Avocats, spécialiste en droit de l’environnement, et financé par les opérateurs touristiques. 1ère action afin d’alerter sur les incohérences et erreurs dans le rapport d'instruction.

  • 2 mai 2018

    CODERST
    Conseil Département de l’Environnement et des Risques Sanitaires et Technologiques. Ajournement par suite d’une irrégularité concernant la nomination d’un membre du conseil.

  • 13 avril 2018

    Manifestation de la CGG au salon du Tourisme
    Les opérateurs du tourisme et la CGG manifestent leur mécontentement après le vote favorable du Comité du tourisme de Guyane pendant la commission des Mines du 27 mars.

  • 27 mars 2018

    CDM
    Commission des Mines. La CGG pressentie pour représenter largement les professionnels du tourisme, ne fait plus partie des collèges invités. Le Comité du tourisme de Guyane (CTG) les représente. Vote favorable surprise de la représentante du CTG en faveur du projet qui fera basculer l’issue des votes. Résultats : 9 voix « pour », 8 voix « contre » et 1 « abstention ».

  • 24 janvier 2018

    CDM
    Commission des Mines (CDM) ajournée, pour donner suite à l’observation faite par la CGG de l’irrégularité de l’arrêté préfectoral de constitution de la commission, périmé en décembre 2017.

  • 20 décembre 2016

    Dépôt de Dossier
    Dépôt du dossier d’AEX par la SAS TRAJAN, complété le 23 mars 2017